dimanche 11 octobre 2020

En mode écriture ...

Salut !

Ce week-end, je mets un coup de boost sur l'avancée de mes projets. 

Hier, j'ai profité du temps pourri qu'on avait sur Grenoble pour me plonger dans l'écriture de mon polar futuriste.

Le découpage avance bien. j'ai couché sur papier (numérique) un procès qui se déroule comme dans un show télévisé. 

L'idée, avec cette histoire, c'est de mettre en exergue tous les aspects négatifs de notre société actuelle et de pousser le curseur à fond pour imaginer ce que pourrait devenir la France (lieu où se déroule l'action) dans plusieurs décennies. 

Franchement, ça fait peur !!!

______________________________________


Aujourd'hui, je me penche sur un second projet, un scénario d'aventure se baladant entre l'Europe et l'Afrique. 

Ici, je retrouve des thèmes plus classiques et très en phase avec ce que j'affectionne. Je mélange allègrement la romance, les super-pouvoirs, l'action, et l'aventure (au cas où, ce n'est pas un scénario qui signe le retour du retour d'Elementar).

Il s'agit d'un projet que j'ai écrit sous forme de récit, il y a de nombreuses années et que j'ai sorti de mes cartons pour lui donner un second souffle. 

C'est lors d'une conversation avec mon meilleur ami, autour d'une boisson pétillante que le déclic est apparu. 

En effet, mon histoire originelle contenait deux générations de héros. Mon souci était de savoir quel partie je devais mettre en avant. 

C'est le problème quand on aime ses personnages et quand arrive le moment de sacrifier l'un d'eux.

J'ai donc fait mon choix et commencer à travailler la réécriture en fonction de celui-ci. Est-ce la bonne décision ? L'avenir nous le dira.

Le point commun entre les deux projets, c'est qu'ils ouvrent, tous les deux, sur un monde nouveau et présentent, aux lecteurs, les protagonistes principaux. Il me faut installer tous les ingrédients qui serviront de fondations pour les futurs albums de ces séries.

C'est un travail de longue haleine. Je me donne jusqu'aux mois de décembre/janvier pour les boucler.

Sur ce, profitez bien de la fin de votre week-end.

A bientôt.

Felipe. 


samedi 3 octobre 2020

Il était une fois ... Unité Z de mOTUS et SHINATO

 Salut,

Il y a quelques mois, je découvrais une bande-annonce présentant la sortie prochaine de la BD, Unité Z, de mOTUS (scénario) et Héri SHINATO (dessins & couleurs). Je vous la propose ci-dessous. 


L'effet a été immédiat ! Une superbe mise en bouche qui m'a mis en appétit ! Dès lors, j'ai suivi assidument les infos autour de cet album et dès sa parution, je me le suis, bien évidemment, procuré !


A la lecture de ce One-shot, c'est d'abord l'aspect graphique (comme souvent) qui m'a scotché ! Héri  SHINATO, dont c'est le premier album il me semble, propose à travers un trait plutôt nerveux, un découpage et une narration digne des grands titres comics US et manga. Il y a une pêche et un dynamisme incroyable ! Les plans choisis sont toujours justes et apportent de la crédibilité à l'ambiance générale de l'album. La couleur ajoute ce qu'il faut pour harmoniser l'ensemble.

On se croirait dans un film de la saga "Alien" avec ses séquences de tension et ses scènes d'horreurs ! On sent que l'illustrateur adore ce genre d'ambiance et semble s'être bien fait plaisir !

Côté histoire, le scénariste mOTUS, dont je ne connaissais pas le précédent travail, reprend les codes classiques de la littérature et cinéma fantastique horrifique que l'on peut, c'est vrai, retrouver dans l'univers de Lovecraft. 

La relation entre les personnages et leur caractérisation sont parfaitement définies et maitrisées ! toute la première partie est d'ailleurs géniale ! L'interaction entre les protagonistes apporte une légitimité dans les rapports qu'on peut retrouver dans une unité militaire, où chacun compte sur l'autre pour lui éviter le pire et se prendre une balle ou, comme ici, une rencontre funeste avec un spectre !


Cependant, au fur et à mesure que l'on avance dans la lecture, cette cohésion s'étiole et on reste focalisé sur Ted, qui je l'avoue, est le personnage qui me touche le moins, malgré qu'il se retrouve pris au piège dans une boucle temporelle et revit inlassablement les mêmes événements tragiques et horrifiques.

Je ne le trouve pas assez "héroïque" pour ce genre d'histoire et beaucoup trop ... dépressif. 

Je n'ai pas réussi à m'attacher à lui et à partager sa douleur. Je suis resté spectateur de ce qui lui arrivait.

Je suis plutôt friand des BD qui nous apportent leur lot d'émotions, mais là, je reste sur ma faim. 

Au final, c'est un album de 70 pages où j'ai quand même pris beaucoup de plaisir a découvrir le graphisme de SHINATO et dont je lirai avec grand plaisir les prochains titres. 

Il a fait honneur au genre et au scénario de mOTUS de la plus belle des manières.

A découvrir graphiquement pour la claque visuelle proposée et l'intrusion dans un univers horrifique et fantastique qui, finalement, mériterait d'être développé davantage en série !


★★★★
Scénariste : Motus   
                         Dessinateur et Coloriste : Heri Shinato
                            Editeur : DES BULLES DANS L'OCÉAN
 Genre : Science-fiction
Public : Ados-Adultes
EAN : 9782919069729

Du nouveau pour Elementar, le reboot

Salut, Cette semaine, Louis m'a fait la surprise de me transmettre les premières planches colorisées prévues pour le dossier éditeur. D...